samedi 4 avril 2009

L'arche de Noé

Film sensé raconter l'histoire de Noé et de l'arche qu'il construisit sur l'ordre de Dieu, afin d'être épargné du déluge, lui et sa famille.
___________________________________________

Vous voulez voir un film qui vous amenera à une confusion totale par rapport au récit du déluge ? Si vous avez du temps à perdre, je vous recommande ce film: Confusion garantie !

De façon évidente, on a cherché à rendre de façon humoristique un événement excessivement dramatique; en fait, il semble bien qu'on a voulu le ridiculiser... Comme si ce n'était pas assez, on a introduit sans scrupule un autre récit presqu'aussi dramatique, mais qui s'est pourtant produit des centaines d'années APRÈS le déluge: Celui de la destruction des villes de Sodome et de Gomorrhe. Le tout donne finalement une soupe insipide, indigeste et grotesque.

Il est malheureux qu'on ai manqué ainsi totalement de la moindre rigueur professionnelle. Il semble évident que les scénaristes n'ont pas pris la peine d'ouvrir la Bible, ou bien on volontairement saboté le récit. Dans le film "La Bible", l'épisode de Noé est traitée avec une touche humoristique mais n'a aucune commune mesure avec la version 1999. Cette présentation n'a aucun égard au sérieux de ce jugement planétaire. C'est à se demander si l'on ne cherche pas à nous faire croire que le prochain jugement à venir - celui-là par le feu ( cf. la deuxième épître de Pierre, chap. 3 versets 1 à 7 ) - n'est en fait qu'une farce à laquelle on a pas à prêter attention.

+ Points positifs : Si j'en trouve, je vous le ferai savoir...

- Points négatifs : Dieu qui change d'idée et songe à tout détruire quand même; une danse ridicule de Noé le fait à nouveau changer d'avis

+ La MEILLEURE réplique du film: La dernière... (on est tellement content que ça finisse)

- La PIRE réplique du film: À vous de choisir; le choix abonde...
Lire la suite...

Films des années 90

Voici un très bref aperçu des films à caractères bibliques ou spirituels présentés de 1990 à 1999.

Il est intéressant de remarquer une hause du nombre de ce genre de films vers 1999-2000. Cela s'explique sans doutes par une recrudescence de la recherche spirituelle à l'approche d'un changement de siècle (peur de la «fin du monde» ?).

Les films faisant déjà l'objet d'une fiche sont répertoriés à la fin.



L'expérience interdite (1991)

Un étudiant en médecine réussit à convaincre quelques-uns de ses amis de l'aider à provoquer son propre arrêt cardiaque pour découvrir l'au-delà et ensuite en revenir.
[Film non visionné]


Nostradamus (1993)

Sorte de biographie de ce ténébreux personnage que fut Michel de Nostre Dame et présentation de quelques uns de ses écrits tout aussi ténébreux.

Intéressant au point de vue historique, mais des "révélations" occultes obtenues sous l'effet de drogues sont élevées au même niveau que les révélations prophétiques de la Bible. Vraiment dommage qu'on s'intéresse tant à ce devin alors que la précison des prophéties de la Bible n'a aucune commune mesure avec celles de cet homme.

Marie de Nazareth (1994)

La vie de Jésus vue du point de vue de Marie, sa mère .
[Film non visionné]




Les anges frappent et courent (1994)

L'équipe des Angels de la Californie se retrouve toujours au dernier rang. Mais les choses s'améliorent lorsque l'un de leurs admirateurs, un garçon de 11 ans, transmet à l'entraineur les précieux conseils d'un ange qu'il est seul à voir...

Ce film a pour mérite de nous éveiller au fait qu'il y a un monde spirituel, invisible qui nous entoure. Sous forme d'un divertissement sain et amusant, on nous présente le contact entre un jeune garçon et un ange-gardien assez original. Bien sûr, dans la vraie vie, les anges ont mieux à faire que d'aider une pauvre équipe à gagner...

Fluke (1995)

Un homme meurt dans un accident d'automobile et se réincarne dans un chien.

La réincarnation est explicitement démentie dans la Bible. Nous espérons pouvoir bientôt élaborer sur ce sujet.



Au-delà de nos rêves (1998)

Un homme perd ses deux enfant dans un accident d'automobile. Par la suite, son épouse bien-aimée meurt aussi. Apprenant que cette dernière se serait en fait suicidée et serait donc en enfer, il décide de la rejoindre pour la sortir de là (sic)...
Film non revisionné depuis sa sortie, donc mes souvenirs sont un peu vagues. Thème intéressant mais prémices, développement et conclusion malheusement bien loin de ce que la Bible présente.

Armageddon (1998)

Apprennant qu'un astéroïde géant fonce sur la Terre, la NASA recrute de toute urgence une équipe de foreurs pétroliers - qui n'ont vraiment rien d'astronautes - pour les envoyer sur l'astéroïde même afin d'y forer un trou et de placer une charge atomique dans le but de le détruire avant qu'il ne percute la Terre.

Film mentionné uniquement à cause de son titre qui n'a rien à voir avec l'Armageddon de la Bible. Un futur article développera ce sujet.

Le Prince d'Égypte (1999)

Dessin annimé racontant l'histoire de Moïse, ce simple fils d'esclave hébreu, sauvé des eaux alors qu'il était bébé, sa jeunesse comme prince d'Égypte et sa fuite au désert. Il fait alors une rencontre extraordinaire avec le Dieu d'Israël qui l'appelle à être le libérateur de ses frères encore esclaves en Égypte. Par une suite de prodiges surprenants, tout le peuple hébreu fuit hors du pays pour atteindre enfin la terre promise.

Excellent film; malgré quelques libertés prises, assez fidèle au récit biblique.



Films déjà traités en détails dans ce site :

Lire la suite...

samedi 28 mars 2009

Harry Potter à l'école des sorciers

Un jeune garçon orphelin, fils de sorcier, se retrouve dans une école de sorcellerie pour parfaire ses "dons".
_____________________________

Pourquoi parler de Harry Potter dans un site consacré à la Bible ? Mais parce que la Bible parle des sorciers, voyons.

- Premièrement, il existe un vrai monde de l'occulte. Des vrais sorciers et de vraies sorcières. Et même s'ils ne se déplacent pas sur leurs balais volants, leurs buts sont diamétralement opposés à ceux de Dieu, puisque leur maître est le diable, l'ennemi de Dieu. Jésus a déclaré que le voleur -en parlant du diable - est venu pour "dérober, égorger et détruire" (Évangile de Jean, chap. 10 ver. 10) c'est gentil, non ? Ceux et celles qui suivent le diable doivent donc participer à cette oeuvre de destruction et ultimement (bien que la plupart n'en soient évidement pas conscients) subir eux-mêmes cette destruction, après avoir été des marionnettes devenues inutiles pour lui.

Partant de là, l'un des dangers du phénomène Harry Potter (ou de tout autre semblable) est justement de banaliser le monde occulte, le présentant comme quelque chose d'attrayant, d'inoffensif, de merveilleux, sans conséquences néfastes.

Bien d'autres films ou récits parlent de sorciers et de sorcières. Plusieurs contes classiques pour enfants en présentent. Mais remarquez bien la différence : Ce sont les "méchants", tandis que Harry est un "gentil sorcier" (lire un "gentil serviteur du diable").

- Deuxièmement, il y a le mythe de la "magie blanche" (comme si elle pouvait l'être) ou de la magie "gentille", la magie pour le bien. Désolé, cela n'existe tout simplement pas. Dieu n'utilise pas la magie, au contraire, Il l'interdit clairement (Deutéronome 18:10 etc). D'autre part, Jésus a dit que "Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même; comment donc son royaume subsistera-t-il?" (Évangile de Matthieu chap. 12 ver. 25 & 26).

C'est le diable, le destructeur, qui utilise la magie,
et qu'elle soit blanche, rose ou verte,
c'est de la magie et il ne l'utilise évidement pas contre lui-même.
Ce serait stupide, et il est loin de l'être.

- Troisièmement, ceux et celles qui sont convaincus du caractère inoffensif de ce phénomène prétexterons que leurs enfants ne se sont pas mis à pratiquer la sorcellerie suite à la lecture de ces livres ou au visionnement du premier film de la série. Évidement, ce n'est que l'introduction. Et même si la majorité des jeunes ne deviendrons évidement pas des sorciers ou des sorcières, il faut être aveugles ou hypocrites pour nier le fait que certains d'entre eux on déjà un plus grand intérêt pour la "vraie magie" ou la sorcellerie.

Le public en général a tellement bien "reçu" le début de cette série de livres et de films, que les prochains pourront se permettre d'aller encore plus loin, encore plus vers la "vraie" magie. Pourquoi s'arrêter quand tout va si bien ? (et que les millions entrent à flot).

Je sais que certains vont m'écrire pour "défendre ce pauvre Harry". L'ouverture presque inconditionnelle du grand public face è la sorcellerie a effectivement de quoi inquiéter. En effet, sans un point de repère fiable, qui pourra dire quand l'histoire "va trop loin ?"...
Lire la suite...

samedi 14 mars 2009

Le Cinéma

Le Cinéma est d'abord et avant tout un média qui vise le divertissement du spectateur: On veut le faire rire, pleurer, trembler, l'impressionner par des effets spéciaux, l'éblouir par de belles images, le faire rêver, etc.

À une certaine époque de son histoire, on se servait aussi de ce média pour informer, enseigner ou même transmettre de la propagande de toute sorte en temps de guerre. Aujourd'hui ce rôle est plutôt rempli par la télévision et maintenant par l'Internet.

Pourtant, au delà de l'intention explicite de divertir, on peut constater assez facilement que la plupart des films remplissent encore - volontairement ou involontairement - l'un ou l'autre de ces usages, à des degrés plus ou moins importants.

Loin de prêter des intentions malveillantes à tous les producteurs d'Hollywood, notre but à nous est, de la façon la plus objective possible, de nous faire réaliser l'influence bien réelle - positive ou négative - que le cinéma a sur chacun de nous et donc sur la société que nous formons tous.

Notre point de repère pour ce site, puisqu'il en faut un - à moins de vouloir se laisser dériver dans le relativisme - sera la Bible; ce fameux livre qui, contrairement à l'idée populaire, est encore extrêmement actuel. L'histoire démontre que, lorsque l'on a pas abusé de ses enseignements, ceux-ci on eu une influence bénéfique sur la société.

Alors, la prochaine fois que vous visionnerez un film, soyez attentifs au message que ce dernier transmet et ensuite faites la part des choses entre ce qui est recevable ou non.

'Examinez toutes choses;
retenez ce qui est bon'

1 Thess 5.21
Lire la suite...